Carnet de bord – Italie du Nord #2 – Part.2

Hello, on reprend le périple en Italie ! Si vous n’avez pas lu la première partie là voici : http://bit.ly/2hGuLZR

Pour rappel, voici notre parcours : https://drive.google.com/open?id=1HCkd_GkNT0HT820uVpZRGtGX3aE&usp=sharing

Jour 5
On continue le périple, on se lève à 9h comme quasiment tous les jours et on se dirige vers le lac de Toblino. Il est très mignon, mais on est déçu de la configuration de la route. Pas un parking, et une tonne de voitures et de camions circulent le long du lac. On prend quand même un peu le temps d’admirer la vue, prendre quelques photos et sympathiser avec les canards.
Direction le lac de Molveno. Arrivée là-bas on est agréablement surpris. On se fait un pique-nique devant l’eau turquoise, on a envie de se poser ici. Finalement, on opte pour un tour en bateau. On prend un bateau à moteur, une première pour nous deux. On vit un moment agréable. Vraiment agréable. La journée n’est pas terminé, on va dans le val di Genova, pour y voir la cascade di Nardis. Le coin est très chouette il mériterait qu’on y passe une journée entière. Les chemins en forêts sont escarpés mais faciles et le son de la rivière est apaisant. La cascade est impressionnante, 130 mètres de haut. On profite de la vue pour boire une bière et manger une glace dans la baraque à frite de cet autrichien un peu rustre. On continue à marcher un moment puis on rebrousse chemin pour rentrer.

Lac de Molveno

Cascate di Nardis

Val di Genova

 

Jour 6
Plus que 3 jours, ça nous plait tellement ce coin. On voudrait faire des Alpes un projet de vie. Je reprends le volant car on quitte doucement la montagne. Il était temps pour lui. On fait un premier arrêt au lac de Tenno. Son bleu azur est magnifique. On fait le tour.
Direction Limon sul garda, le village des citrons, au bord du lac de Garde. Le paysage est différent que dans le sud du lac. On préfère le relief. On décide de manger une pizza. Les restaurants touristiques au bord du lac défilent, on voudrait un truc sympa mais on abandonne vite. On prends au pif. Je me rends compte sur le menu que le restaurant s’appelle “Jacky Bar”. J’en rigole. C’est franchement nul mais on passe un bon moment. On marche histoire de digérer un peu puis on se rend compte qu’il fait quand même super beau. On pique une tête dans le lac de Garde. C’est plaisant, la météo ne nous le permettait pas depuis le début. On kiffe. 
Fini la farniente on se fait une grosse portion de route qui nous emmène jusqu’à Bergame. Il pleut. On se laisse deux heures pour visiter. On regrette vite, c’est une grande ville. Ça nous change des cols montagneux désertiques. On trouve un bus qui nous emmène directement dans le centre historique de la ville. Malgré la pluie on sent le potentiel de la ville. Dommage pour le temps. On se boit un Spritz et on repart. Direction Malgesso pour se rapprocher doucement de la fin du roadtrip. Il nous reste le lac Majeur et le lac de Côme.

Lac de Tenno

Jour 7
Pour cette journée on suit les conseils de notre hôte. On visite l’ermitage de Santa Caterina qui se trouve sur le flan d’un rocher au bord du lac Majeur. Le lieu est magnifique, on écoute une chorale qui répète, ça rends le lieu encore plus divin. On part pour notre prochaine halte après avoir monté cette petite centaine de marches.
On prend un ferry en voiture pour traverser le lac. Il se détache vraiment des autres. Il fait pas très beau, il est agité et très foncé, on dirait l’eau d’un océan profond. Arrivée de l’autre côté on pique-nique à Baveno, devant les îles Borromées. On se balade, on visite l’église puis le baptistère. On aime bien les baptistère, ça nous fait penser à Florence. On continue la journée, direction les îles Borromées. On décide de visiter Isola Bella, l’île où se trouve le Palais de la famille Borromées. Après une rapide traversée en bateau et 10 minutes sur l’île on est déçu. On se rends compte que si on visite pas le palais on perd notre temps et notre argent. Il n’y a que des boutiques et elles sont inintéressantes à souhait. On finit par visiter le palais et le jardin. Ça claque vraiment. On est content finalement. On décide ensuite d’aller au lac d’Orta. On tombe amoureux de ce village, Orta San Giulio. On se promène, on se perd et on profite d’une glace à la pistache devant le couché de soleil sur l’île San Giulio. C’est un délicieux moment. On finit la journée dans une pizzeria à Angera plutôt pas mal. On est en terrasse couverte et il pleut dehors.

Ermitage de Santa Caterina

Îles borromées

Lac d’Orta – Orta San Giulio

Jour 8
Dernier jour. On est un peu crevé. La journée commence par une sacré histoire chez notre hôte Airbnb. On est coincé dans son jardin, lavés, valises faites, prêts à décoller. Le portail électrique ne fonctionne plus à cause d’une panne d’électricité. On se met à 3 pour trouver une solution. 45 minutes plus tard… On arrive à ouvrir la porte après pas mal de bricolage. Alleluia.
Direction Côme, on y reste 2h, on se balade, il fait beau et ça a beaucoup de charme. Le temps tourne, on hésite sur la fin du parcours. On doit rendre la voiture en fin de journée. On choisit Tremezzo, la route est hyper sympa. On longe le lac de Côme. Une fois arrivée on pique-nique et profite des dernières heures dans ce beau pays. On est un peu frustré sur le lac de Côme parce qu’on n’en n’aura pas vu grand chose mais nous ne sommes pas contre l’idée d’y retourner un jour !!

J’espère que ce carnet de bord vous aura plu. N’hésitez pas si vous avez des questions précises et pratiques sur le voyage. A plus tard pour de nouvelles aventures.

Floriane.